<

Relativité galinéenne

galilee.jpg

La relativité galiléenne est énoncée par le savant italien Galileo Galilei (en français : Galilée) dans la première partie du XVIIème siècle. Ce principe physique est le premier à  exprimer la notion de relativité

Galilée avance le principe d'inertie (cf définitions).

Galilée explique ainsi que  tous les événements qui se déroulent dans un référentiel inertiel donné se dérouleraient de la même manière dans tous les autres référentiels inertiels. Dans un référentiel inertiel, la vitesse est uniforme, c'est à dire que le référentiel ne subit pas d'accélération (cf définitions).

 

Il n'effectue pas de démonstration : pour confirmer ses hypothèses, il s'appuie sur des expériences menées à l'aide d'un bateau. En effet, si une personne à terre  lance une pierre au-dessus d'elle , la pierre montera puis descendra pour atterrir à ses pieds. A bord d'un bateau qui avance, si on lance une pierre en l'air on observera exactement le même mouvement si l'observateur se trouve dans le bateau. Cependant si l'observateur regarde la pierre, lancée dans le bateau qui avance, depuis le quai il ne verra pas le même mouvement : pour lui la pierre aura effectué une parabole dans le sens de l'avancée du bateau (la pierre monte à la verticale du bateau et redescend en étant toujours au-dessus du même point du bateau).

bateau-galilee.png

un-sablier-t10375.jpg

Galilée dicte également l'additivité des vitesses. Pour l'expliquer je vous propose cet exemple : dans un train roulant à 200 km/h, je cours dans le sens de la marche, à 13 km/h pour un observateur extérieur, je cours donc à 213 km/h. A l'époque de Galilée, le temps est considéré  comme une droite T composée d'un infinité de points qui sont des instants t, et tout événement E peut être matérialisé par un segment [t0;t1] appartenant à T où t0 est le début de E et t1 sa fin.

un-sablier-t10375.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site